Histoire d'une Tradition Provençale

Depuis 1895

En 1895, la Société Générale des Tuileries de Marseille demande à Louis Sicard la création d’un cadeau d’entreprise symbolisant de toute évidence la Provence.

Inspiré par les poètes du Félibrige, il modèle un presse-papier en faïence présentant une cigale posée sur un rameau d’olivier et le signe de la devise imaginée par le célèbre poète provençal, Fréderic Mistral : « Lou Souleù mi fa canta » (Le soleil me fait chanter).

Dés 1900, Louis Sicard développe la figure de l’insecte en une large gamme d’objets : cigale porte-bouquet (forme la plus connue aujourd’hui), vase, assiette, cendrier, bonbonnière avec cigale… Jusqu’à cette période, il réalisait des pièces uniques. Ces « bibelots souvenirs » au motif cigale constituent sa première production de série.

La fabrication de la Cigale Sicard est complexe et demande plus de temps que tout autre objet de la faïencerie. En effet, six oxydes et sept manipulations différentes, avant émaillage et enfournement, sont nécessaires à sa belle réalisation.

Cigale Louis Sicard datée du début du XXème siècle

Série Cigale Louis Sicard 30cm, 25cm,18cm,14cm, 11cm.